Etude de cas 1

Site de niche – étude de cas – mars 2019

Afin de vous en montrer un peu plus sur la création d’un site de niche en partant de zéro, j’ai décidé de le documenter à travers une étude de cas.

Vers fin janvier 2019 (il y a donc environ un mois), j’ai lancé un nouveau site de niche … qui a le potentiel de devenir assez large et toucher à pas mal de produits différents. Mais comme pour tout nouveau site, il est important de commencer en trouvant une niche dans la niche. Voici comment je procède :

Thématique et mots-clés : par où commencer ?

Je mets régulièrement de nouvelles idées de sites de niches dans une liste. Ce sont en général des idées de thématiques qui me plaisent ou dans lesquelles je vois un potentiel économique.
En février 2019, je décide de parcourir cette liste qui contient une dizaine de thématique et d’analyser la viabilité de chacune d’entre elles.

Je ne dévoilerai pas la thématique choisie mais vous montrerai par des exemples concrets comment je fais.

Pour ne pas perdre des mois dans un site de niche qui ne vous apportera rien, il est important de prendre le temps de bien analyser chaque thématique et d’y trouver des mots-clés liés sur lesquels vous pensez que vous pourrez bien vous positionner (çàd dans le top 3).

A noter qu’on ne peut jamais garantir d’être dans le top 3 mais qu’on peut fortement essayer d’y arriver. Sur tous vos mots-clés, une partie des articles y arriveront, d’autres n’atteindront jamais même la page 1.

Je passe plusieurs heures et procède en 2 étapes pour faire une analyse de chaque thématique.

Etape 1 :

Je réfléchis à différents mots-clés potentiels à intention d’achat liés à la thématique. Par exemple si la thématique concerne les chiens, je me dis que peut être les gens cherchent le « meilleur harnais pour chien ». Je tape donc cela dans Google.

Le plugin keywords everywhere (plugin Chrome gratuit) m’aide à avoir des estimations sur les recherches mensuelles sur ce mots-clé principal (320/mois dans ce cas). A noter que cette estimation est spécifique à ces mots exacts « meilleur harnais pour chien ».


Après, vous avez toutes les variantes similaires qui ne sont pas prises en compte dans ce résultat comme par exemple, au pluriel : « meilleurs harnais pour chien ».

Aussi, les mots-clés de longue traine inclus dans l’article me permettront d’avoir un traffic pour cet article autour de ce mot principal bien plus élevé que les 320 indiqués. Par exemple si votre article contient du contenu sur « quel harnais pour chien qui tire », il y a de fortes chances que votre article sur le « meilleur harnais pour chien » attire aussi des visiteurs intéressés par cela.

Pour avoir plus d’idées de mots-clés ou pour des mots clés secondaires, vous pouvez regarder dans les recherches associées, en bas de page sur Google ou dans la colonne de droite ; l’outil keywords everywhere vous y propose d’autres mots-clés.

Vous pouvez aussi utiliser des outils payants comme ahrefs, longtailpro ou de nombreux autres pour trouver des idées de mots-clés.
Il y a encore d’autres moyens de trouver des idées de mots-clés, moins compétitif car pas repris par les outils, ce sera pour un prochain article probablement.

A noter que je cherche des mots-clés ne dépassant pas en général les 300 recherches mensuelles. Au delà, cela devient trop compétitif pour un site qui ne fait que commencer.

Je cherche aussi des mots-clés informationnels liés aux mots clés à intention d’achat.

Comme par exemple, « peut on mettre un harnais a un chiot ».

Ces types de mots-clés sont très importants (et souvent négligés par les sites en affiliation Amazon !) car ils aideront vos articles avec des liens affiliés à mieux se positionner dans les moteurs de recherche grâce au maillage interne.

Si vous ne connaissez pas la différence entre mots-clés informationnels et à intention d’achat, lisez mon article sur mon expérience en affiliation amazon, j’y montre quelques exemples pour que vous compreniez la différence.

J’essaie ainsi de trouver des mots-clés assez proches pour créer des minis-groupes d’articles (cluster en anglais) ou « niche dans la niche » comme indiqué en début d’article. Par exemple, dans le cas présenté, je pourrai faire des recherches de mots-clés pour tout ce qui tourne autour de :

  • harnais pour chien
  • laisse pour chien
  • collier pour chien

Etape 2 :

Ensuite, pour chaque mot-clé, je regarde les 10 premiers résultats affichés pour voir quels types de sites sont présents. Est-ce que j’y trouve d’autres sites de niche ?
Ou est-ce que ce sont plutôt des sites d’autorité (autorité : grandes marques / sites connus) et/ou de e-commerce ? Si c’est le cas, il sera difficile de s’immiscer toute en haut de la liste ; si Google privilégie ce type de sites pour la requête, le mot-clé est à éviter !

Dans le cas du « meilleur harnais pour chien », la quasi totalité des sites sont des sites de niches (on peut le voir aisément en raison des liens à foison vers Amazon sur chacun des sites).

Ce mot-clé sera donc compétitif (compétition des autres sites d’affiliation). Il conviendra de parcourir les articles pour voir quelle est la qualité des contenus. Est-ce que je peux faire mieux ? plus complet ? avec plus des infographies ou images de qualité pour appuyer mes informations ? etc. Si je ne peux pas faire beaucoup mieux que ce qui existe déjà, il sera bon d’éviter ce mot-clé … dans un premier temps en tout cas.

Pour info, j’utilise aussi le logiciel ahrefs (je n’utilise plus longtailpro) pour faire une analyse plus approfondie et plus rapide de différents mots-clés. Cet outil est (à mon sens), le plus complet pour trouver des mots-clés et bien voir les différents backlinks de la compétition.

Après quelques jours d’analyse, je me retrouve avec une thématique et plus d’une vingtaine de mots-clés par lesquels je peux commencer. Si vous en avez trouvé une dizaine ou vingtaine qui vous paraissent faisable, vous pouvez vous lancer. Pas besoin d’établir dès les début toute la liste des mots-clés que vous souhaitez pour la durée de vie de votre site.

J’achète donc un nom de domaine tout neuf (pas de rachat de domaine expiré) et j’installe WordPress. Je choisis un thème simple, mobile-responsive et qui ne ralentira pas mon site (critère très important pour Google). Je choisis studiopress, basé sur le framework Genesis (note : il s’agit d’un lien affilié) car il répond à tous les critères et est très simple d’utilisation.

Pas besoin de passer du temps à rendre son site joli, le plus important est de passer du temps sur son contenu. Quand on débute, on a tendance à passer du temps sur sur des choses qui n’apportent pas nécessairement de valeur ! Dans le cas d’un site de niche, c’est son look.

Note : Si un lien sur jaugmente.com est un lien affilié comme c’est le cas pour studiopress ci-dessus, je le mentionne. Je ne mets des liens affiliés que vers les outils que j’ai déjà testé et que je recommande.

Contenu : combien d’articles ?

A l’heure de rédaction de cet article (5 mars 2019), j’ai publié 25 articles. Mon but est d’atteindre les 50 articles d’ici mai 2019.

Je recommande de lancer son site avec au moins 10 articles et de faire un bon maillage interne.

Plugins ?

J’essaie de limiter l’usage de plugins pour ne pas ralentir le site. Voici la liste de ceux que j’utilise pour l’instant :

plugin AAWP (note : il s’agit d’un lien affilié) qui va grandement me faciliter la tâche concernant la mise en place de produits d’Amazon dans mon contenu. Il permet aussi de créer facilement des tableaux comparatifs pour produits d’Amazon.
A noter que vous aurez besoin d’un accès à l’API d’Amazon pour pouvoir l’utiliser (en lire plus ici – lien affilié). Vous n’obtiendrez pas nécessairement accès à cet API si vous n’avez pas encore fait de ventes avec Amazon.

Easy Table of Contents pour créer une table des matières, utile pour les articles très longs.

Related Posts pour créer des liens vers d’autres articles en bas de chaque article. Cela va inciter les visiteurs à lire d’autres articles sur le site. Cela améliorera donc le taux de rebond (bounce rate) qui est un facteur important pour bien se positionner sur Google.

Yoast SEO en version gratuite dont j’utilise juste pour les fonctionnalités de « sitemap » et de « meta description ». Je ne l’utilise pas pour l’optimisation des articles (avec indications de couleurs).

– j’utilise aussi des plugins pour la sauvegarde automatique du contenu du site sur Dropbox ainsi qu’un plugin de protection des sites de type firewall.

Quels résultats (après juste 1 mois) ?

Pour suivre l’avancement des positions de vos mots-clés, vous pouvez soit passer par Google Search Console, soit par d’autres outils payants.

J’utilise serprobot car il permet de rapidement voir comment évoluent mes mots-clés au fur et à mesure du temps (le graphique est très utile pour voir les évolutions à travers les mois).
La capture d’écran ci-dessous me donne les positions en l’état actuel sur mes mots-clés les plus importants – je suis surtout les positions des mots-clés à intention d’achat. Le N/A signifie « Not Available » (pas disponible dans le moteur de recherche). Le site étant encore trop jeune le traffic est d’environ 1 visiteur par jour …

A noter qu’en général les 3 premiers mois vos mots-clés vont faire des bons ; monter et descendre fortement du jour au lendemain, c’est normal.
Cette période, appelée sandbox, est de durée très variable. Elle peut aller jusque 6 mois ou plus (de quoi en décourager certains :/) avant que Google ne commence à envoyer du traffic à votre site.

Suivi des positions (mars 2019)
Suivi des positions sur serprobot (mars 2019)

Concernant les ventes, j’ai fait 1 vente en février (voir ci-dessous).

Il arrive parfois que dès que vous mettez vos articles en ligne, Google les pousse pour un jour en top position, pour les redescendre au-delà de la position 100 le lendemain. C’est ce qui s’est passé ici, disons que cette vente est un coup de chance plutôt que le résultat du travail déjà fourni.

Cet article est un peu long car il pose les fondations de l’étude de cas.
Si vous souhaitez rester au courant de l’avancée du site et des résultats, inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous.


Vous souhaitez gagner vos premiers € avec l'affiliation Amazon ?
Restez au courant de mes stratégies et techniques via la newsletter


Please follow and like us:

Autres articles sur ce même thème

About the Author: Paul

Ingénieur de formation, je travaille depuis 2012 sur des projets Internet : site de box et marketing d'affiliation => particulièrement l'affiliation Amazon.

2 Thoughts to “Site de niche – étude de cas – mars 2019”

  1. Hello,
    Merci pour tes articles très détaillés ! C’est hyper intérressant.

    Comment cela se passe au niveau imposition ?
    Tu as créé une société pour cela ou tu déclares des revenus complémentaires ?

    Merci !

    1. Salut,

      Merci pour ton message!
      Alors, je suis en Belgique, en tant qu’indépendant. Je suis imposé à hauteur d’environ 50% (impôt + sécurité social inclus) sur les bénéfices.
      Du coup je ne sais pas quoi te recommander si tu es en France ou ailleurs :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *