fbpx
expérience affiliation amazon

Mon expérience et avis sur l’affiliation Amazon en 2018 (11000€ de CA après plus d’un an de tests)

Mon expérience avec l’affiliation Amazon commence réellement en février 2017. Avant cela, j’ai vaguement tenté de faire quelques ventes mais sans réel succès (environ 40€ en 2 ans …).

En février 2017, j’ai donc en ma possession : un nom de domaine (acheté quelques années auparavant), des connaissances pratiques dans l’e-commerce, le marketing digital (donc un peu en affiliation mais plutôt du côté e-commerçant) et surtout une envie de réussir à générer un revenu « passif » (passif : entre guillemets, je précise ! On en reparle plus tard).

A travers ce blog, je cherche à vous décrire l’expérience la plus honnête qu’il soit sur l’affiliation et comment j’ai réellement travaillé pour arriver à générer mes premiers euros et au-delà.
Vous ne trouverez pas ici de méthode du type : « Comment gagner 2000€ avec l’affiliation en juste 5 jours » … car cela ne marche tout simplement pas 😉

PS : Le titre de l’article a peut être attiré votre attention (clicbait ?) mais ne vous arrêtez pas là : ce résultat est le fruit de plusieurs longs mois de travail

 

Début 2017 : Est-ce que je peux générer quelques centaines d’euros par mois (ou plus) avec l’affiliation Amazon ?

Ayant vu certains affiliés américains générer des revenus conséquent : quelques milliers de dollars par mois avec l’affiliation Amazon (lire, en anglais par contre, ici et ici par exemple) , je décide de m’y mettre plus sérieusement et de voir s’il est au moins possible de faire quelques centaines d’euros par mois sur le marché francophone (via Amazon FR).

Je suis conscient que certaines des « success stories » sont peut être exagérées et qu’elles ne seraient peut être là que pour vendre des formations en ligne mais je me dis que ça vaut quand même le coup d’essayer.

De manière générale :

Méfiez-vous des méthodes faciles qui vous promettent de devenir riche pour seulement quelques heures de travail.

… ces méthodes et titres aguicheurs ont été conçus pour vous vendre des formations, pour que les « formateurs » deviennent riches (rapidement) !

Avec leurs méthodes marketing, vous aurez droit à des shots de dopamine qui titillent votre curiosité et votre envie.

Les vrais formateurs :
– éviteront de vous vendre du rêve en vous montrant : de « belles » voitures, des maisons avec piscines, des vidéos lifestyle tournés sur une île paradisiaque, etc
– n’embelliront pas la réalité avec à l’appui des formules toutes faites et très génériques de développement personnel
– ne vous dévoileront pas un « secret » qui serait LA clé de la réussite
– ne sont pas des gurus qui misent beaucoup sur le personnal branding et sur une grande partie des biais cognitifs pour vendre leur formation avant même d’avoir de l’expérience dans le domaine

mais ils :
– parleront de leurs résultats et comment ils ont fait pour arriver à les avoir
– détailleront des stratégies, des tactiques, des méthodes avancées, des façons de travailler, …
– vous partageront des choses concrètes avec des actions concrètes sur des choses qu’ils connaissent (!!). Ils vous expliqueront qu’il n’y a pas qu’une méthode (la leur) mais vous partageront leur propre expérience qui a permis d’atteindre leurs résultats.

 

Les premières étapes ont été ?

Elles ont été « toutes simples » (entre guillemets : cela ne veut pas dire qu’elles sont faciles à exécuter). Mais le plus c’est simple, le mieux c’est, car cela permet à notre cerveau de moins se poser de questions et donc de moins procrastiner. On se focalise sur le faire plutôt que sur le trop penser.

 

La stratégie consiste à se focaliser sur les gens qui veulent déjà acheter

A noter que la stratégie ci-dessous, repose sur le fait que l’on va acquérir des clients via les moteurs de recherche (Google, Yahoo, …) en référencement naturel.

Dans mon cas, j’avais déjà une thématique (prise un peu au hasard quelques années auparavant), un nom de domaine et un hébergement :

Etape 1 « simple » : Ecrire du bon contenu sur des mots-clés avec intention d’achat.

Chaque mot dans cette première étape a son importance mais commençons par la fin : « mots-clés avec intention d’achat ».

Prenons quelques exemples :

comment fonctionne un cuiseur-vapeur ? » *
« quel est le meilleur cuiseur-vapeur en 2018 ? » **
« comparatif des cuiseur-vapeur » **
« pourquoi mon cuiseur vapeur ne fonctionne pas ? » *
« avis sur le cuiseur vapeur de Russell Hobbs » **
« 3 astuces pour manger mieux avec son cuiseur vapeur ! » *

Comprenez-vous les différentes intentions des gens qui tapent cela dans un moteur de recherche ?
Ceux qui ont 1 étoile à leur droite (*), sont des mots-clés à intention informationnelle.
Ceux avec 2 étoiles sont des mots-clés à intention d’achat.

Faire cette distinction est très importante (!) et va distinguer ceux qui veulent acheter de ceux qui sont juste là pour s’informer sans vouloir acheter. Pour vendre avec l’affiliation de produits physiques, il faut donc écrire des articles axés sur des mots-clé à intention d’achat.
Beaucoup de blogs veulent générer un revenu complémentaire avec l’affiliation Amazon et mettent quelques liens par-ci, par-là dans des articles informationnels … ils se retrouvent au final à faire seulement quelques euros.

Les mots-clés ci-dessus sont les plus évident, ceux sur lesquels d’ailleurs pullulent les sites d’affiliation Amazon. Il suffit de taper « meilleur cuiseur vapeur » dans Google pour se rendre compte que la plupart des sites dans le TOP10 sont des sites de niche Amazon. La plupart de ces sites sont d’ailleurs au contenu pauvre. Ils essaient surtout de vous faire cliquer sur les liens mais n’apportent pas de réelle valeur à l’internaute en quête d’une vraie réponse à sa question … Il faudra écrire du bon contenu !

Conseil : Eviter de faire un site qui ressemble trop aux autres. Mais attention, un site trop original ne répond pas nécessairement à une demande. Il faudra donc trouver le bon angle d’attaque et toujours garder en tête : Est-ce que mon site donne de la valeur ?

Vous souhaitez en savoir plus sur l'affiliation Amazon ?

Inscrivez-vous pour rester au courant des études de cas et méthodes :


Revenons à mon expérience personnelle …

Sachant que bien se positionner dans les moteurs de recherche (SEO) prend du temps, je suis conscient que mes efforts entrepris à ce moment ne seront (peut-être) visibles que longtemps après et qu’il va falloir tenir mentalement …

C’est une des choses dont on ne parle pas souvent mais qui est pourtant très importante : garder sa « motivation » ou plutôt garder sa discipline, ses habitudes de travail est l’une des seules variables que l’on peut contrôler et qui nous permettra d’avancer.

Car elle seule produira (peut-être) des résultats.

Les premières semaines se résument donc à écrire quelques articles du type comparatif de produits : « TOP10 » … ainsi que des « avis de produits » (je construis donc dans un premier temps un site qui ressemble fort à ce que l’on voit en affiliation Amazon).
J’utilise l’outil LongTailPro pour avoir des idées d’articles, mieux comprendre ce que les gens cherchent dans les moteurs de recherche et choisir les mots-clés.
Je fais des recherches sur Amazon pour découvrir quels sont les meilleurs produits.

Mais comment écrire ces articles si je n’ai jamais testé les produits ? Je veux donner de la valeur au visiteur mais si je ne peux pas me permettre de tester tous les produits (en raison du coût si je les achète), que puis-je faire ?
=> J’attaque cela sous l’angle des fiches techniques + résumé des avis + questions-réponses çàd que je vais :

  1. comparer les caractéristiques techniques des produits (sur base des fiches techniques)
  2. analyser les avis de ceux qui ont déjà acheté pour voir ce qu’ils en pensent vraiment (les avis positif et les négatifs). Il conviendra de faire le tri : certains avis sont des fakes.
  3. bien comprendre ce que les gens souhaitent comme bénéfices quand ils cherchent un produit (point important !)

Cela prend du temps … surtout quand on n’a pas l’habitude de chercher les informations et d’écrire mais l’exercice est important car il permet de mieux comprendre ce qu’implique la rédaction et la recherche d’informations.

Je vise dans un premier temps les 1000 mots environ. J’utilise de nombreuses techniques SEO on-page pour optimiser mes pages et je choisis l’outil serprobot pour suivre les positions de mes articles sur ces mots-clés pour les mois qui viennent.
Je commence aussi par créer quelques backlinks simples en utilisant le service ereferer.fr qui permet d’inscrire mon site à quelques annuaires histoire d’avoir un début de jus depuis d’autres sites. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus qualifiés mais ça permet d’avoir quelques backlinks au tout début.

Les liens ci-dessus ne sont pas des liens affiliés / sponsorisés. Si c’est le cas, je le précise. Sur le site jaugmente.com, je ne recommande que des outils que j’ai testé.

 

Etape 2 : Comprendre, apprendre, optimiser.

L’étape 2 consiste à laisser passer quelques semaines pour que Google apprenne à mieux connaître votre site. Son petit robot (Google bot) va passer régulièrement sur vos pages pour comprendre de quoi il parle et regarder tout un tas de critères (densité des mots-clés, h1, h2, sémantique, …).

La Google Console (anciennement Webmaster Tools) va vous permettre de voir des mots de longue traîne progressivement s’ajouter et comprendre ce que Google voit dans votre contenu.
Ainsi dans votre article de 1000 mots sur les cuiseurs vapeurs, il verra aussi des mots/phrases clés comme par exemple : « cuiseur vapeur pour nourriture bébé » ou « attention à la température de la vapeur ». Et pour toutes ces phrases-clés, il va donner à vos pages une position dans son moteur de recherche.

Les 3 premiers mois (pour un nouveau site ou article) vous allez voir vos mots-clés faire des montagnes russes : passer en 2ème page (avec un tout petit peu de traffic peut être) puis le lendemain repartir vers la 6ème. Google prend son temps pour tester et mieux comprendre votre site.

C’est après ces premiers mois que je décide d’améliorer certains articles, de les étoffer avec encore plus d’informations utiles, d’augmenter le contenu de certains articles à 2000 mots.

Printemps / Eté 2017 : croissance lente

L’une des plus grandes motivations quand on débute dans un nouveau domaine est de voir que les efforts paient… et dans ce cas, les efforts sont récompensés par les revenus d’Amazon.

Assez rapidement (en février 2017 déjà) je vois mes premières commissions arrivées et il faut le dire : la première commission est la plus magique !
Cette rapidité est due au fait que mon site avait déjà un peu d’ancienneté et du vieux contenu en relation avec la thématique. Le nouveau contenu s’est donc plus facilement indexé.
Le traffic augmente lentement, les ventes augmentent aussi. Voici quelques screenshots pour les mois de février 2017 et juin 2017.

  • En février 2017, je fais 12,33€ de commissions gain affiliation février 2017
  • En juin 2017, je fais 153,96€.
    affiliation juin 2017

La courbe est lente mais la croissance est là ! Et ça c’est le plus important : croître. Surtout qu’avec le SEO, les choses sont souvent exponentielles : lentes au début mais après ça peut rapidement croître. Il suffit de produire beaucoup d’articles optimisés pour les voir monter ensemble et générer des ventes.

C’est à ce moment aussi que je décide de déléguer les tâches de rédaction d’articles via la plateforme UpWork et d’accélérer ainsi la production de nouveaux articles.

Pas évident au début de faire comprendre comment écrire l’article. Je prends donc le temps d’écrire des guidelines avec des exemples que les rédacteurs doivent suivre. Evidemment cela demandera quelques semaines et essais pour avoir des templates bien clairs. Mais cela est utile, rentable à long terme et évite les malentendus ainsi que trop d’aller-retours avec les rédacteurs.

Durant cette même période, je lance un 2ème site de niche avec des produits qui peuvent potentiellement rapporter plus de revenus.


Vous souhaitez en savoir plus sur l'affiliation Amazon ?

Inscrivez-vous pour rester au courant des études de cas et méthodes :


Fin 2017 : Noël = €€€ ?

La période de fin d’année est la meilleure pour tous les commerçants car c’est le moment des cadeaux de fin d’années.
A ce moment-là de l’année, j’écris moins d’articles et lance en même temps un 3ème site de niche sur lequel je ne vois pas beaucoup de concurrence (mauvais signe ?) avec des produits dont les commissions sont à 10%.

Mes revenus en novembre et décembre 2017 ont fait un bon considérable par rapport aux mois précédents. Cela correspond aussi avec une augmentation du positionnement de mes mots-clés principaux ainsi que des positions des mots de longue traîne de mes sites de niches 1 et 2.

En juin 2017 je ne fais que 153€ mais en décembre 2017 … 1800€ (11 fois plus !)

décembre 2017 amazon

Conseil : Pour bien se positionner à Noël, il vaut mieux commencer son site de niche au moins 6 mois plus tôt çàd avant juillet.

Mai 2018 : j’en suis où ?

Après plus d’un an de travail, vers fin mai 2018, les résultats sont les suivants :

  • 4 sites de niche créés (le dernier en avril 2018)
  • les 2 premiers sites de niche génèrent plus de 80% du chiffre d’affaires
  • certaines pages vendent tous les jours des produits, d’autres n’ont jamais vendues
  • tous les sites sont rentables mais certains prennent plus de temps à l’être
  • beaucoup d’investissement en temps les quelques premiers mois notamment pour bien comprendre comment optimiser son contenu
  • environ 2500 € investis en rédaction d’article
  • environ 11000 € de chiffres d’affaires

Mes résultats avec l’affiliation Amazon jusqu’à présent en 2018 sont :

Mes résultats avec l’affiliation Amazon en 2018

Mon avis sur l’affiliation Amazon

Après avoir travaillé sur 4 sites pendant plus d’un an, mon avis est le suivant.

Les points positifs :

  • C’est un modèle intéressant car il peut devenir plus ou moins passif mais seulement après un investissement initial en temps et travail important !
    En fait, plutôt que de parler de revenu passif, je dirai que comme dans tout business : au départ vous investissez du temps et de l’argent pour que cela porte ses fruits dans plusieurs mois / années : vous construisez un actif.
  • Dès que vous avez compris le système, il est alors plus aisé de lancer de nouveaux sites en y passant moins de temps.
  • Contrairement à d’autres plateformes d’affiliation, Amazon vous paie en temps et en heure. J’ai eu des mésaventures avec d’autres partenaires qui ne m’ont seulement payé après un an => :/

Les points négatifs :

  • Il faut aimer la gestion de projet (faire le suivi des rédacteurs, créer des guidelines, …), le SEO et la création de contenu
  • Les commissions peuvent parfois être décevantes. Vous vendrez parfois des produits chers avec de petites commissions.

Nous sommes en mai 2018. Je compte continuer dans cette voie (çàd créer de nouveaux sites de niches Amazon) mais passer moins de temps à créer et gérer chaque site.

Si vous souhaitez en savoir plus, incrivez-vous à ma newsletter pour rester au courant des techniques et méthodes que j’utilise. Vous pouvez aussi, et dès à présent, parcourir les autres articles de ce blog.

EDIT (mars 2019) : J’ai créé d’autres sites et délégué pas mal de mes tâches dont la mise en place et l’optimisation des articles.
Pour en savoir plus, je documente la création d’un nouveau site de niche ==> A suivre ici.


Vous souhaitez en savoir plus sur l'affiliation Amazon ?

Inscrivez-vous pour rester au courant des études de cas et méthodes :


PS : Si vous souhaitez commencer dans l’affiliation en partant des bases (comment créer un site, quel nom de domaine choisir, comment configurer WordPress et quels plugins installer, comment choisir les produits sur Amazon, etc), je vous conseille fortement la formation Amazon de Max (lien affilié).

Elle contient de nombreuses vidéos pour vous expliquer comment faire de A à Z.

 

Please follow and like us:

About the Author: Paul

Ingénieur de formation, je travaille depuis 2012 sur des projets Internet : site d'ecommerce et marketing d'affiliation => particulièrement l'affiliation Amazon.

25
Poster un Commentaire

avatar
10 Fils de commentaires
15 Réponses de fil
8 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
11 Auteurs du commentaire
PaulGillesGillesskabCeline Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
oham
Invité

bonjour Paul,
je trouve votre article très instructif; il est clair, précis et facile à assimiler.Il n’y a aucune prétention dedans comme on en trouve souvent chez des « marchands de rêves ».
je suis en train de construire mon premier site web et compte donc me lancer dans la vente en affiliation Amazon.Je resterai certainement en contact avec vous pour la suite.
merci pour le partage.

No
Invité
No

Bonjour,

À partir de quand faut-il demander l’affiliation Amazon?

Merci!

eric cherni
Invité

Faites très attention à Amazon club partenaire. Du jour au lendemain vous regardez votre tableau de bord et tout vos gains et les primes pour les abonnements qu’ils ont obtenue grâce à vous, s’efface sur les rapports. En gros vous travaillez pour eux et vous n’êtes pas sur d’être payer.

Michaël
Invité

Très intéressant est complet, merci pour ce retour d’expérience ! C’est une belle performance sur une période comme celle-la.

Romain
Invité
Romain

Bonjour, merci pour cet super article ! Peut on commencer l affiliation via Amazon comme particulier ou est il nécessaire d’avoir un statut d indépendant ?

Cindy
Invité
Cindy

Bonjour,

J’ai une petite question. Est ce que cette méthode d’affiliation peut fonctionner grâce aux réseaux sociaux (Instagram, Facebook) ou alors faut il absolument avoir un site internet ?

Merci de votre aide

Celine Simoney Abdalla
Invité
Celine Simoney Abdalla

Merci beaucoup. Votre témoignage m’a
appris énormément. Du coup, je me suis inscrite à la newsletter. J’ai mis la charrue avant les boeufs mais grâce à cet article, je vais rectifier le tir.
J’ai cependant une question :
Quelle somme minimum investir pour se lancer ?

skab
Invité
skab

Article super intéressant! merci beaucoup paul! Je pense que je vais me lancer, je te tiendrai informer de l’évolution.

Petite question: Quel est approximativement ton traffic sur tes 2 sites principals ?

jean
Invité
jean

belle connerie l’ article – ce genre d’article qui pullulent sur internet en prétendant gagner des sommes de dingue grâce a amazon c’est bidon bidon et encore bidon. Renseignez vous sérieusement et vous découvrirez l’envers du décors l’affiliation amazon quand vous vendez et leur rapporté 100 vous gagné 1. Le total des gains présentés sur cet article est celui d’amazon pas celui de Paul…

Gilles
Invité
Gilles

Bravo Julien pour ton témoignage. Je voudrais te demander une chose stp. Tu écris que tu trouves tes redacteurs sur upwork. Mais c’est un site en anglais. Tu y trouves des rédacteurs français? Merci