Site de niche – étude de cas – mars 2020 (1 an et fin)

Il y a environ 1 an j’ai lancé une étude de cas pour montrer ce qu’il était possible de faire avec un site de niche et comment s’y prendre.
Aujourd’hui, il est temps pour moi de clôturer la série avec ce dernier article.

Quels résultats après un an ?

Voici les résultats des ventes en affiliation sur Amazon pour cette année 2020.
Cela correspond à un peu plus de 350€/mois.

résultat niche 2020

En tout, cela fait environ 2250€ de chiffres d’affaires depuis le lancement.
A noter que le chiffre mensuel va probablement encore un peu augmenter.
En cette période de confinement, je note d’ailleurs plus de visiteurs que d’habitude (ce qui n’est pas le cas pour toutes les niches).

Mes coûts actuels avoisinent les 2700€.

A ce rythme là, il faut encore environ 2 à 3 mois pour devenir rentable (si je ne dépense plus rien dessus) et de ne faire que du bénéfice à partir de là.

A noter qu’environ 80% de mon chiffre vient principalement d’environ 10% à 20% de mes articles.

Que faire maintenant avec ce site ?

Option 1 : le laisser vivre tout seul.
Le laisser faire son chemin pour faire rentrer les bénéfices.

Option 2 : continuer sur la même lignée qu’avant.
Augmenter le nombre d’articles ainsi que le nombre de backlinks qualitatifs afin d’accroître le revenu mensuel.

Option 3 : optimiser le contenu existant.
Après 1 an, certains contenus risquent d’être obsolètes. Des produits ne sont peut être plus disponible non plus (utilisez https://clickclickbankbank.com/ pour cela).
L’optimiser serait aussi peut être l’occasion de se concentrer sur les pages qui rapportent déjà afin d’augmenter leur rentabilité.

Option 4 : vendre le site.
La question est de savoir à quel prix…
Aux US, le marché des sites de niche est beaucoup plus liquide qu’en France. Les gens y vendent des sites à environ 25 fois le revenu mensuel.
Un site donc qui fait $300 de profit, se vendrait à peu près à $9000.
Sur le marché francophone, je crois qu’on est largement en dessous de cela… A voir comment cela évolue avec la crise économique qui se profile.

Je n’ai pas encore décidé vers quelle direction aller mais pour l’instant je penche plutôt pour l’option 2 et/ou 3… A voir.

 

Est-ce que cela a du sens de lancer un site de niche en période de crise économique ?

Aujourd’hui on est le 28 mars 2020 et les indicateurs économiques n’annoncent rien de bon pour le reste de l’année. La crise bat déjà son plein aux Etats-Unis (plus de 3 millions d’inscription au chômage en une semaine) alors que cela ne fait que commencer chez eux.

Je pense que l’une des choses les plus importantes dans de tels moments est la diversification de vos revenus.
Ayez différentes sources de revenus, ne soyez pas dépendant d’une seule source / d’un seul patron / d’un seul job / …

Moi-même, je cherche à diversifier et à trouver d’autres partenariats depuis quelques mois déjà : ezoic (lien affilié), autres e-marchands qu’Amazon, ventes d’articles sponsorisés, …

Quant à la question, est-ce que cela a du sens de lancer un site de niche maintenant ?

… La réponse est évidemment oui !

Le confinement est le moment idéal pour se lancer et commencer à mettre son premier site de niche en ligne.
Vous serez toujours content de l’avoir fait et dans quelques mois vous verrez les premiers retours de vos efforts.

Profitez de ce moment très particulier de votre vie pour lancer votre projet au lieu de regarder les dernières nouvelles sur le coronavirus ou des séries sur Netflix.

Prenez le temps pour construire quelque chose, plutôt que de vous mettre en « pause » et d’attendre que le temps ne passe.

 

Quels conseils pour quelqu’un qui souhaite se lancer dans un site de niche aujourd’hui ?

  • Commencez (vraiment) aujourd’hui (pas demain) !
  • Faites de petits pas chaque semaine
  • Concentrez-vous et soyez persévérant
S’abonner
Notifier de
guest
9 Commentaires
Most Voted
Newest Oldest
Inline Feedbacks
View all comments
aldo

Salut super bon article ! Pour la vente de site francophone, on tourne autour de 2-3 années de revenu pour avoir une moyenne du prix de vente d’un site. Corrige-moi si je dis une bêtise.

Je pense justement vendre quelques-uns de mes sites en affiliation et quelques boutiques en e-commerce. Si tu as déjà acheté ou vendu des sites, sur quel spot conseille-tu d’aller ? Merci et bonne continuation dans tes projets.

aldo

Merci je vais regarder sur Twitter, je n’y ai pas pensé. Ok je vois il voulait vraiment l’avoir pour des miettes. Sinon Vipseo je connais mais pas assez réactif comme site. J’ai besoin de me détacher de ces sites rapidement. Sinon une plateforme de netlinking a voulu me racheter un de mes sites pour 5500 euros (= à 2ans de revenu du site) avec pas mal d’insistance. J’étais chaud pour conclure l’affaire mais il m’a pris un peu pour un con lol J’ai vite compris que je pourrais le vendre plus cher ou retravaillé dessus (netlinking). ça reste assez difficile… Lire la suite »

lester

Bravo pour les éléments d’analyse 🙂 Il faudra que je reparcours les articles précédents parce que je suis tombé sur celui-ci en premier 🙂 Pour la France, il me semble que c’est valorisé à 20*revenu mensuel et que certaines plateformes de vente américaines tournent autour de 30*. Sinon, une petite coquille sur l’infographie « …Vous avez un site de niche et souhaitez… » Bien aimé le conseil de diversifier les sources de revenu. L’époque est bizarre, Amazon a baissé ses % aux Etats-Unis. Enfin, pour vendre ou acheter, il y a également la plate-forme http://www.dotmarket.eu

JOURDAN

Merci Lester pour la citation ! Je confirme, aux US ils sont bien bien en avance. x30 sur du Amazon est courant, x34 voire même 36 est pas impossible (cf dernier article de Spencer Haws qui évalue son site de gardenning à x34 en moins d’1-2 ans). En France, sur Amazon, tu es plutôt autour de x20 MAIS Amazon est pas la solution de monétisation la plus fiable du moment (blocage des API sur les nouveaux comptes, menaces de baisses de commissions, updates google sévères sur sites affiliés), etc… Bref, x20 sera un maximum en FR. Probablement plutôt du x15-18.… Lire la suite »

fr_FRFrench
fr_FRFrench